La dimension psychologique de la méditation : peut-on méditer en philosophant ?

La méditation est une pratique qui a été adoptée par bon nombre philosophes d’antan. Pour ces derniers, elle constituait surtout un exercice mental. Le but étant de transformer son état d’esprit, afin de l’améliorer. Contrairement à la méditation basée sur des doctrines religieuses invitant à reposer le mental, la version philosophique de cette pratique encourage une activité intense de ce dernier.

Méditation et philosophie

En quoi consiste la méditation philosophique ?

Si on prend le cas de la méditation inspirée du bouddhisme, celle-ci a pour principal objectif d’atteindre le nirvana qui est synonyme d’apaisement et de libération.

L’esprit voyage ainsi vers le calme et la sérénité. Et en s’entraînant à le faire, le pratiquant parvient à un sentiment de paix intérieure permanent. Au contraire, la méditation philosophique suggère un travail du mental bien plus important. Pour les penseurs antiques, elle est centrée sur une remise en question, ainsi que sur une analyse de soi et des faits.

 

La méditation philosophique et le mental

La méditation philosophique ne se pratique pas dans un environnement obligatoirement propice à la sérénité. Elle peut s’effectuer à tout moment, en n’importe quelle occasion et de différentes manières. Par exemple, en discutant avec une autre personne ou en faisant une dissertation.

Pour certains, il s’agit d’atteindre une relaxation physique et spirituelle. Pour d’autres, la détente est d’ordre intellectuel.

Peu importe la technique utilisée, cette pratique invite à accepter l’univers, tout ce qu’il contient et tout ce qui s’y passe, sans vouloir le combattre. Elle suggère de s’adapter aux situations et à l’endroit où l’on se trouve au moment présent.

 

Autres distinctions de la méditation philosophique

Quand un adepte s’intéresse à la dimension philosophique de la méditation, la pratique ne requiert pas forcément un isolement. En outre, elle se base sur la réflexion, donc, en un sens, elle implique nécessairement un combat intérieur. Elle ne laisse pas l’esprit se reposer.

 

Transformer son soi intérieur, tel est l’objectif, quel que soit le type de méditation pratiquée. Que cette dernière ait une dimension philosophique ou qu’elle soit basée sur des croyances religieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>